fbpx

Construire son arbre généalogique pour comprendre son histoire familiale

Réaliser son arbre généalogique et se familiariser avec lui représente souvent un premier pas vers la connaissance et la compréhension de son histoire.

Dans le cadre de mes accompagnement le/les première(s) séance(s) d’entretien sont d’ailleurs vouées – pour les personnes souhaitant écrire l’intégralité de leur vie – à revisiter cet arbre généalogique afin d’en tirer les fils.

Qui sont mes parents, grands-parents, arrière-grands-parents ?

Quels sont les lieux de mes racines ?

Quelle est mon histoire familiale ?

Si vous n’avez pas encore eu la possibilité de réaliser votre arbre généalogique, voici quelques conseils pour vous plonger dans votre histoire familiale.

Papa, maman, je viens d’où ?

Débuter la construction d’un arbre généalogique est assez simple : posez des questions à vos parents, grands-parents, frères, sœurs, oncles, tantes… Bref à tous vos proches susceptibles de détenir des informations sur l’histoire de votre famille !

Débutez simplement en vous renseignant sur vos parents et notez les informations suivantes :

Comment s’appellent-ils (n’oubliez pas de demander également les deuxièmes et troisièmes prénoms) ?

Quand et où sont-ils nés ?

Quand se sont-ils mariés ?

Où habitent-ils ?

Qui sont leurs frères et sœurs ? Quand et où sont-ils nés ? Qui sont leurs enfants (vos cousins, cousines !) ?

Eventuellement, quand et où sont-ils décédés ?

Quelle est ou a été leur profession ?

Pour aller plus loin, vous pouvez également vous intéresser aux maladies graves, accidents, déménagements, avortements et fausses couches, liens entre les différents membres de votre arbre (fusionnels, distants, aidant/aidé etc.). Ces éléments peuvent vous permettre de comprendre plus en profondeur les dynamiques familiales et d’observer d’éventuelles répétitions.

Puis posez les mêmes questions concernant vos grands-parents et arrière-grands-parents !

Ce temps de questionnements permet souvent de renouer le dialogue avec des proches perdus de vue et d’amorcer de nouvelles dynamiques de communication à l’intérieur de votre famille. Profitez-en ! Et vous découvrirez certainement des histoires passionnantes qui feront écho en vous.

Il peut également être intéressant d’étudier certains documents officiels : actes de naissance et de décès, livrets de famille, etc. Si vous en avez la possibilité, je vous invite également à regarder les photographies et à lire les lettres et documents écrits laissés par vos ancêtres décédés… Ce sont des sources d’information d’une richesse infinie, qui vous renseigneront sur vos ascendants dans toute leur humanité mais également sur l’époque dans laquelle ils vivaient.

Mettre en forme les premières branches de son arbre

Je me suis personnellement assez vite tournée vers un logiciel de généalogie en ligne (Généanet) pour mettre en forme mon arbre généalogique. Ils sont souvent très pratiques et même nécessaires si, comme moi, vous avez une grande famille… Ces logiciels vous permettent d’ailleurs également d’avoir accès à des arbres généalogiques construits par d’autres… et de retrouver certains membres de votre famille, plus ou moins éloignée !

Se connecter à soi

Une fois votre arbre réalisé, connectez-vous à votre intuition : quel membre de votre famille vous titille ? Eveille quelque chose en vous ?

Et si c’était le moment de creuser un peu plus l’histoire sa vie ? Qu’est-ce qui fait écho en vous ? Qu’admirez-vous chez cette personne ou, au contraire, qu’est-ce qui vous énerve ou vous met mal à l’aise ?

Bonne investigation 🙂

No Comments

Post a Comment